Contrôle émotionnel : troquez l’impulsivité par la réflexion !


Contrôle émotionnel : troquez l’impulsivité par la réflexion !

Connaissez-vous le test du marshmallow du psychologue Walter MICHEL ? Celui-ci semble démontrer que plus vous maitrisez votre impulsivité et faites preuve de contrôle émotionnel, plus grandes sont vos chances de réussir. Ainsi, la patience est une qualité essentielle à tout bon leader. Impulsivité, hâte, impatience, anxiété, stress ne font pas bon ménage avec le rôle de manager. Au contraire, un leader doit faire preuve de contrôle émotionnel, de créativité, de proactivité, de réflexion pour passer à l’action. En effet, pour prendre de bonnes décisions, il faut du sang-froid et de la réflexion. Certains chefs sont impulsifs, réagissent au quart de tour. Il arrive que cela soit valorisé car cela peut être perçu comment une forme d’action, de force de caractère (attention au biais cognitif d’action). Mais généralement, cette impulsivité vient d’un manque de contrôle émotionnel.

1. Connaître les styles émotionnels

Les émotions sont en quelque sorte notre source d’énergie. On peut considérer qu’il y a 4 émotions principales : la joie, la colère, la peur, la tristesse.  La joie et la colère apportent beaucoup d’énergie. La peur peut paralyser mais aussi être un moteur stimulant. En revanche, la tristesse est rarement source d’énergie. Connaître son style émotionnel est la première étape vers le contrôle émotionnel.

Nous sommes tous guidés par une ou deux émotions dans notre mode d’action. Il est donc bon de connaître son tempérament, son style de personnalité et son style émotionnel. Les réactions possibles en fonction des styles émotionnels :

  • La colère : « Mais quel idiot, comment il a pu faire ça de cette manière ! », style qui manque parfois d’empathie. Fatiguant pour le manager et son équipe.
  • La peur :  « C’est mieux de faire de cette manière pour éviter tout problème », style qui manque parfois d’affirmation et finit par engendrer des décisions erronées.
  • La joie :  « Super, bravo pour le travail réalisé ! », style à privilégier en tant que leader, il animera votre équipe.
  • La tristesse : « De toute façon, j’ai toujours été mauvais en calcul », style préoccupant car il absorbe l’énergie de la personne en question, de son équipe et de son manager.

2. S’écouter pour maîtriser ses émotions

Une des capacités d’une personne ayant un bon niveau d’intelligence émotionnelle est le contrôle émotionnel. Selon le livre Intelligence émotionnelle de D. Goleman, la première composante à laquelle vous devrez vous intéresser est la conscience de soi ou l’auto-connaissance afin de pouvoir contrôler vos émotions ensuite.

Vous devez apprendre à vous connecter à vos émotions afin de les reconnaître dès leur apparition. En fonction de l’émotion ressentie, vous pourrez établir une stratégie pour ne pas dépendre de cette émotion. Les émotions sont des signaux. Elles donnent des informations importantes sur vous ou votre interlocuteur. Si vous n’avez pas appris à écouter vos émotions puis à les administrer, alors vous serez esclave de vos émotions.

En tant que leader, vous devez apprendre à vous connaître afin de faire preuve de contrôle émotionnel et ne pas agir par impulsivité.

3. Contrôle Emotionnel vs impulsivité

Il existe également des chefs qui, dès qu’une nouvelle instruction arrive, souhaitent y répondre sans prioriser. Mais presque toujours, cette façon de travailler amène à des erreurs de gestion d’équipe. Ce type de manager ne sait généralement pas gérer son stress et finit par le transmettre aux équipes.

C’est pourquoi, pour contrôler vos émotions, il faut déjà être conscient de votre « moteur émotionnel ». Chaque style émotionnel implique des schémas de comportement qu’on peut retrouver chez plusieurs personnes. Connaître son style permet de connaître ses limites et prendre des mesures adéquates.

Ainsi, afin de ne pas céder à l’impulsivité suivez ces trois étapes :

  1. Analyse des faits : Observer les faits concrets sans jugement. Cela peut se faire à l’écrit.
  2. Introspection : Prenez le temps d’observer ce qui se passe en vous émotionnellement face à ces faits.
  3. Extrospection : Observer le comportement des personnes qui vous entourent et cherchez à comprendre leurs émotions. Cela peut se faire par le questionnement.

Après cela, vous pourrez décider et agir avec bon sens. Plus vous appliquerez cette méthode, plus vous serez à l’aise avec et efficace dans sa réalisation. Cela pourra vous sembler mécanique au début mais par la suite vous le ferez sans vous en rendre compte. Parfois, vous réagirez avec impulsivité en raison des réalités opérationnelles. Pas d’inquiétude, vous pourrez par la suite analyser cette situation à travers le prisme de cette méthode en trois temps.

4. Développez votre empathie avec méthodologie

Heureusement, pour lutter contre l’impulsivité et développer votre empathie, il existe des techniques. La technique que nous vous proposons d’employer ci-après vous permettra de sortir de votre mode de pensée habituel pour en découvrir un nouveau.

Cette technique vise à vous défaire de vos émotions premières afin de faire appel à votre raisonnement. Grâce à cette méthode, vous arriverez à développer votre niveau de contrôle émotionnel pour passer d’une posture de jugement (posture inconsciente) à une posture réfléchie fondée sur l’analyse (posture consciente). Pour ce faire, utilisez ce tableau en deux fois quatre temps :

Premier temps : soyez naturel, et sans limitations Second temps : voir les choses d’une autre manière
Étape 1: Fait Quel fait a généré une émotion ? Fait précis, tangible, clair*
Étape 2 : Jugement Je pense qu’ils sont idiots ! Je me dis que… Je pourrais aussi penser qu’ils n’ont pas appris à le faire.
Étape 3 : Sentiment Je ressens de l’agacement, de la colère… Je pourrais aussi ressentir de la compassion, de la peine…
Étape 4 : Attitude Je critique ces personnes, je les rabaisse… Je pourrais expliquer d’une meilleure façon

*Ex. de fait : le fichier de calcul présente 10 erreurs mathématiques.

Si vous souhaitez progresser en tant que manager et dans votre leadership alors faites-vous coacher !

Gary-Alban MARAVILHA

Il est 1 commentaire

Add yours