Coronavirus, Covid-19 : Décider dans l’incertitude en tant que leader


Coronavirus, Covid-19 : Décider dans l’incertitude en tant que leader

Décider dans l’incertitude est un défi permanent pour les entreprises, toutefois, il se fait plus prégnant actuellement. En effet, pour survivre à cette crise du Coronavirus, il faudra être innovant et proactif

En outre, l’épidémie de Covid-19 met en lumière les différentes failles de nos systèmes (économiques, politiques, sociaux, de pensée …). Il faudra alors faire preuve d’une grande capacité d’adaptation pour surmonter cette épreuve. Comme le disait Charles DARWIN : « Les espèces qui survivent […], sont celles qui sont les plus adaptables. »

1. Leaders, soyez calmes et pragmatiques

1. Comment conserver ses capacités intellectuelles et cognitives ?

Il n’y a pas de recette miracle pour lutter contre l’imprévisible et de surcroît, un environnement incertain génère de l’anxiété. Toutefois, en période d’incertitude vous devez maîtriser votre stress et conserver votre calme. Si vous perdez le contrôle de vos émotions, vous ne pourrez pas réfléchir convenablement et donc prendre les bonnes décisions

Un fois que vous aurez analysé votre propre situation émotionnelle, vous devrez évaluer l’état émotionnel de vos équipes. Face à l’incertitude, il est nécessaire que chacun soit pleinement maître de ses capacités. Dans le cas contraire, les personnes mal à l’aise devront être accompagnées. Vous solliciterez alors les personnes les plus aptes à faire face au stress.

Enfin, constituez-vous une cellule de crise, une équipe de quelques de personnes. Au-delà de neuf personnes, il vous sera difficile de décider, alors limiter la taille de cette cellule. Enfin, instaurez un planning de réunion pour faire face à la situation. Ces réunions doivent être courtes et fructueuses.

NB : cette instance décisionnaire ne doit pas être une instance autoritaire. D’autres groupes d’études apporteront leur concours aux prises de décision. Enfin, restez connecté à vos équipes opérationnelles, elles vous transmettrons nombre d’informations utiles.

2. Comment analyser la situation ?

Dans un premier temps, décortiquez la situation externe. Pour ce faire, commencez par ce que vous connaissez et allez vers ce que vous ne connaissez pas. Cela vous permettra d’étudier le contexte dans son ensemble. D’autre part, il est primordial de solliciter vos équipes pour obtenir de l’information car généralement les données les plus pertinentes se trouvent au plus près du terrain.

Après analyse de l’environnement externe, vous devrez considérer votre situation interne. Vous étudierez notamment trois éléments :

  • Les impacts de évènement sur votre entreprise : Ils peuvent être globaux ou partiels, importants ou négligeables. 
  • Vos contraintes : Il sera important de connaître vos limites (économiques, humaines, techniques …). 
  • Vos ressources : Il faudra déterminer les ressources nécessaires pour vous aider à surmonter la crise.

Cette analyse vous permettra notamment d’établir votre plan de continuité de l’activité.

2. Établir une stratégie de crise et décider face à l’incertitude

1. Définir une stratégie de crise

Un fois que vous aurez réuni les informations disponibles, vous construirez des hypothèses de travail. Celles-ci vous permettront de prendre des décisions fondées sur des éventualités. Définissez alors une stratégie en fonction d’un but recherché. Posez-vous ces questions : Quel effet dois-je obtenir Quels sont les points décisifs pour la réussite de la stratégie ? Quels sont nos moyens, nos ressources ?

Votre stratégie doit être simple, ferme et pragmatique, tout en étant proche de l’opérationnelle. Une idée n’est valable qu’une fois soumise à la réalité du terrain. Dès lors, définissez vos objectifs principaux et mettez en place un plan d’action. En temps de crise, il faut réagir rapidement. C’est pourquoi, vous devez vous faire confiance et avoir confiance en vos équipes. Surtout, soyez optimiste. Helen KELLER disait : « L’optimisme est la voie du succès. Rien de grand ne se fait sans espoir ni confiance. »

2. Informer ses collaborateurs

Une fois votre stratégie établie, vous devrez la communiquer. Votre communication doit être authentique et transparente. Détaillons ces deux mots :

  • Authentique : Les informations que vous transmettez doivent être vraies. Elles doivent refléter la réalité et ne doivent pas être construites ou modifiées dans un but de cacher ou minimiser une information. Il est préférable de ne pas savoir et de l’admettre plutôt que de fabuler pour satisfaire vos collaborateurs.
  • Transparent : Communiquer ce que l’on sait et ce que l’on ne se sait pas. Être transparent ne signifie pas tout dire, vous devrez sélectionner les informations pertinentes pour vos collaborateurs. Enfin, transmettez les informations certaines et définitives pour éviter d’accentuer l’anxiété. Concernant les sujets incertains, garantissez une réponse à une date ultérieure.

En somme, soignez votre communication d’autant plus en période de crise. Une mauvaise communication peut être désastreuse pour l’entreprise. C’est une période au cours de laquelle les collaborateurs ont besoin d’avoir des réponses mais surtout d’être rassurés.

3. Préparer l’après crise : s’habituer à décider dans l’incertitude

1. Recueillir des données sur la situation

Lorsque vous traversez une crise, il est important de recueillir des données sur celle-ci, sur ses causes et sur ses conséquences. Dès le début, nommez une personne (ou un groupe) responsable du recueil et de l’enregistrement de ses données.  Une fois que l’entreprise aura surmonté les épreuves, viendra le temps de l’analyse en prenant le temps de réfléchir.

Ces informations vous aideront à constituer un Retour d’Expérience (RETEX). Ce dernier vous permettra de valoriser l’expérience acquise au cours d’une crise. Ce RETEX suit une méthodologie qui peut être propre à votre structure. Nous vous proposons le modèle suivant :

  • Recueil des données.
  • Organisation des informations.
  • Analyse et détermination d’enseignements.
  • Proposition de solutions.
  • Diffusion du RETEX.

2. Ajuster la stratégie d’entreprise

Vous devez confronter votre organisation et votre stratégie d’entreprise aux enseignements du RETEX. Un RETEX suivi d’aucune action corrective n’a pas d’intérêt. Il doit permettre l’amélioration de votre système. Ce document doit être la source d’un apprentissage collectif et d’une transformation des modes de pensée. Il est donc essentiel d’ajuster la stratégie de votre entreprise.

Nous vivons constamment dans l’incertitude. C’est pourquoi, il faut apprendre à cohabiter et décider avec. N’attendez pas d’avoir toutes les informations possibles pour décider car cela n’arrivera pas. Une crise est un point de rupture, un point de bascule. Par conséquent, après une crise réajustez votre stratégie d’entreprise.

Les entreprises les plus résilientes sont celles qui possèdent cela dans leur ADN. Ce sont des entreprises souples, agiles et créatives. Mettre en place une culture d’entreprise fondée sur l’agilité et la créativité n’est pas facile. Néanmoins, c’est ce qui vous fera sortir d’une crise ou vous permettra de mieux vous adapter aux perpétuels changements du monde.

Gary-Alban MARAVILHA
Cofondateur de GMK Conseil

Gary-Alban MARAVILHA

Il est 1 commentaire

Add yours