Écosystème d’affaires et approche systémique


Écosystème d’affaires et approche systémique

La complexité du monde et des organisations pousse à penser et analyser son écosystème d’affaires via une approche systémique. En effet, il semblerait que prendre conscience de la complexité afin de l’intégrer dans votre stratégie d’entreprise est un incontournable pour assurer la performance d’une entreprise. Cette approche systémique doit être appréhendée par les leaders. Pour cela, formez-les à avoir une vision complexe et systémique mais également intégrée à l’ADN de votre entreprise.

1. Écosystème d’affaires : L’entreprise un système complexe

En tant que dirigeant ou chef d’entreprise, vous devez avoir conscience du fait que votre entreprise est un système complexe impliquant donc d’avoir une vision complexe

Dès lors, vous devez considérer la complexité interne de votre organisation mais également prendre en considération votre écosystème d’affaires dans votre stratégie d’entreprise. Pour cela, il faudra procéder avec méthode pour cartographier les acteurs de votre écosystème et les liens d’interdépendance existants entre chaque partie prenante.

Les liens entre les individus et acteurs économiques mondiaux sont d’une telle importance qu’il serait dangereux de ne pas considérer ces interdépendances. La crise sanitaire de la Covid-19 est un bon exemple de ces interdépendances à plusieurs niveaux. En effet, d’un événement sanitaire, nous sommes arrivés à une crise planétaire qui se joue sur le plan social, politique, économique.

Ainsi, prendre en considération toutes les parties-prenantes lors de l’élaboration de votre plan stratégique est crucial. 

2. Métaphore du groupe de musique

Pour bien comprendre cette notion d’écosystème d’affaires, imaginez un groupe de musique. Sans manager, sans studio, sans plateforme de diffusion, sans public etc., le groupe ne pourrait pas se développer. Pour qu’un écosystème fonctionne il faut donc des éléments structurants. A cela, il faut ajouter le fait que c’est la combinaison optimale de ces “intervenants ou interventions” ainsi que la qualité du produit proposé qui générera un succès ou non. 

Considérons désormais qu’une fois le succès obtenu, le leader du groupe décidait de quitter ce groupe afin de mener une carrière soliste. En conséquence de cela, le groupe disparaît et la carrière du leader ne fonctionne pas. Pourquoi ? Le leader n’avait probablement pas correctement analysé son écosystème et n’avait pas identifié convenablement les imbrications qui existaient dans son écosystème d’affaires. 

Un écosystème est complexe, parfois une partie infime du système semble dérisoire pourtant son absence au système peut engendrer des événements en cascade responsables de la mort du système. 

C’est pourquoi, il est crucial d’avoir une approche systémique dans un monde complexe. C’est ainsi que de nombreuses entreprises dominantes sur un secteur déclinent ou manquent des opportunités. (ex : Kodak et le numérique, Nokia, Blackberry et les smartphones, Thomas Cook et le numérique, AOL face aux offres illimitées etc.) 

Désormais aucune entreprise n’est à l’abri. Pourtant qui parierait sur la fin de Facebook, Amazon ou Microsoft ?

3. Organisation agile et apprenante : une stratégie ou un état d’esprit ?

Afin de ne pas tomber dans le schéma décrit ci-dessus, vous devez absolument être agile et souple. Pour cela, conservez votre ouverture d’esprit et votre humilité. Mettez en place une culture d’entreprise visant à une amélioration continue. L’organisation agile et apprenante doit être le résultat d’une stratégie mais également d’un état d’esprit. 

Pour ce faire, il est important de vous entourer de personnes ayant un grand contrôle émotionnel. Des personnes de sang-froid, capable de réfléchir sereinement sous la pression induite par le monde. Enfin, pour garantir une amélioration continue, instaurez une politique de feedback réguliers et de questionnements.

Vous devez faire de votre entreprise une organisation apprenante. La stratégie de votre entreprise doit donc comporter des éléments visant à atteindre cet objectif. En outre, il faut prendre en compte que les écosystèmes interagissent entre eux dans l’écosystème “capitaliste” bien que la vision capitaliste comme un système global n’a plus de logique tant il est hétérogène. L’agilité est la clef du succès dans le monde VUCA.

Penser une stratégie d’entreprise dans le monde actuel n’est pas simple, par conséquent n’hésitez pas à vous faire accompagner par un regard externe et impartial

L’idée n’est pas de philosopher quant à la nature des systèmes. L’idée est de mener une analyse systémique lors de l’élaboration de votre stratégie tout en acceptant qu’une stratégie puisse évoluer.

4. Management et approche systémique

L’analyse de l’écosystème d’affaires de votre entreprise doit se faire à deux niveaux : externe mais aussi interne. Par conséquent, dans votre stratégie, vous devez analyser les écosystèmes internes de votre structure et mettre en place un management ayant une approche systémique. 

C’est pourquoi, en tant que leader, il est essentiel de se former au management de la complexité et apprendre à avoir une approche systémique. Nous ne pouvons dissocier réflexion et action. Vos décisions doivent être étayées par une analyse. Cela donnera du sens à vos actions et les renforcera tant auprès de vos collaborateurs que des parties prenantes.

Le monde actuel pousse le management à un certain lâcher-prise, à un nivellement des hiérarchies, à accorder plus de d’autonomie aux collaborateurs. Accorder plus de place à l’individu paraît essentiel. En effet, les initiatives locales et décentralisées sont nécessaires pour le bon fonctionnement des organisations. De nombreuses mutations (générations Z et Alpha, les mutations économiques, technologiques etc.) imposent de repenser le management des entreprises.

En définitive, nous pouvons affirmer que les approches individualistes et linéaires doivent laisser place à des approches systémiques et d’ensemble. 

Gary-Alban MARAVILHA
Cofondateur de GMK Conseil

Sources : Moore, James. (1999). Predators and Prey: A New Ecology of Competition. Harvard business review. 71. 75-86. 

Gary-Alban MARAVILHA

Il est 1 commentaire

Add yours