Ennéagramme : Manager les 9 types de personnalité


Ennéagramme : Manager les 9 types de personnalité

Le mot ennéagramme vient du grec “ennéa” qui signifie neuf et “gramma” qui signifie figure. L’ennéagramme a pour objet l’étude des personnalités. Cette science distingue neuf types de personnalité. En tant que leader, connaître ces personnalités peut présenter un avantage. En effet, cela vous permettra d’adapter votre style de management aux différentes personnes composant votre équipe. Sans stigmatiser ou catégoriser les membres de votre équipe, cet article vous invite simplement à vous interroger sur les personnalités de vos collaborateurs. Mais n’oubliez pas que l’étude des comportements et  des personnalités est un sujet complexe qui ne se traite pas en un article.

1. L’ennéagramme : 9 types de personnalité

L’ennéagramme vise à décrire les personnalités en partant du postulat que nous avons tous construit notre personnalité en réaction à une situation que nous cherchons à éviter : la compulsion. Enfin, que selon notre moment de vie (de très négatif à très positif) notre personnalité ne s’exprime pas de la même manière.

Type 1 : veut éviter la colère

Le but d’une personne du type 1 est d’être reconnue pour la qualité de son travail. Elle est très exigeante avec elle-même et cherche à fournir le meilleur travail possible en tout temps. Cette personne possède souvent une vision dichotomique du monde. C’est une personne qui aime avoir raison et n’aime pas se tromper ou perdre la face.

Type 2 : veut éviter le rejet

Ces personnes ont tendance à se dévouer totalement aux autres. Elles se mettent en retrait voire s’oublient au profit d’autrui. Elles aiment être reconnues comme “le bon confident”. Elles se réalisent à travers l’attention qu’elles apportent aux autres. Ce sont des personnes qui souhaitent être appréciées de leurs collègues. 

Type 3 : veut éviter l’échec

L’objectif principal de ce type est de réussir, étant entendu que la notion de réussite reste propre à chacun. Ce sont des personnes qui aiment être reconnues pour leur succès. Elles souhaitent être admirées.

Type 4 : veut éviter la banalité

Les personnes du type 4 cherchent à tout prix à éviter la banalité. Elles mettent en valeur leur singularité et souhaitent être reconnues pour cela. Se démarquer des autres est un élément positif, elles ne souhaitent pas appartenir à “la norme” ou la moyenne. Avec ces personnes, les apparences peuvent être trompeuses. 

Type 5 : veut éviter l’instrusion et le vide intérieur

Les personnes de type 5 aiment apprendre de nouvelles choses. Elles aiment être reconnues comme la personne ayant le savoir, la connaissance. Leur savoir doit être utile aux autres. Ce sont des personnes beaucoup plus cartésiennes qu’émotionnelles.

Type 6 : veut éviter la trahison

Ce sont des personnes loyales qui ont besoin de liens forts avec les personnes qu’elles côtoient. Ce sont des personnes intuitives qui perçoivent l’autre avec clairvoyance. D’un naturel méfiant, elles n’accordent pas leur confiance facilement. Elles valorisent les valeurs morales telles que l’honneur ou la droiture. Généralement, ce sont des personnes solitaires.

Type 7 : veut éviter le manque et l’enfermement

Les personnes de type 7 sont curieuses et s’intéressent à de nombreuses choses. Elles aiment avoir de nombreux projets en cours. Elles souhaitent être stimulées en permanence, ces personnes sont débordantes d’énergie. D’un naturel agréable, elles nouent facilement des relations avec les autres et peuvent être perçues comme superficielles. Ce sont des personnes qui aiment être reconnues pour leur joie de vivre.

Type 8 : veut éviter la faiblesse

D’un naturel travailleur et volontaire, ces personnes aiment être reconnues pour leur force (mentale, physique, etc). Elles arrivent spontanément à fédérer les autres autour d’elles. Pour elles, la vie est une bataille dans laquelle il faut lutter. Cela peut les pousser à manquer d’empathie mais aussi à faire preuve de protection et de soutien. Ce sont des personnes qui aiment avoir raison et donc imposer leurs opinions.

Type 9 : veut éviter le conflit

Les personnes de ce type cherchent à créer l’harmonie autour d’elles. Elles n’aiment pas les conflits et souhaitent une bonne entente entre les membres d’une équipe. Ce sont des personnes conciliantes, parfois même un peu trop. Ces personnes aiment faire les choses à leur rythme et n’aiment pas décider.

2. L’ennéagramme pour les managers

1. Les trois centres : mental, émotionnel, instinctif

Certaines personnes sont plus rationnelles, d’autres plus émotionnelles, d’autres plus intuitives… Les trois centres sont présents chez chaque personne. Toutefois, en raison du tempérament, des expériences, ou encore de la situation, nous avons tous naturellement une préférence pour l’un des trois centres : 

  • Instinctif : Les types 8, 9 et 1 appartiennent à ce centre. Ce sont des personnes spontanées. Elles agissent en fonction de leurs “pulsions”. R. D LASSUS explique que : “Il [ce centre] concerne l’aspect viscéral de nos comportements […].” 
  • Émotionnel : Les types 2, 3 et 4 appartiennent à ce centre. Ces personnes fonctionnent selon ce qu’elles ressentent. 
  • Mental : Les types 5, 6 et 7 appartiennent à ce centre. Ce sont des personnes réfléchies. Elles agissent en fonction d’un raisonnement.

Dans votre équipe, tentez de déterminer quel est le centre de préférence de chacun et cela vous aidera grandement pour commencer. Nous pourrions faire un parallèle entre ces trois centres  et l’évolution du cerveau humain en trois couches (du cerveau reptilien-instinctif au néocortex-mental). 

2. Intérêt et danger des analyses de personnalité

L’intérêt de l’ennéagramme, comme de nombreuses autres méthodes d’analyse des personnalités, est qu’il permet de fournir une grille de lecture “simple” des comportements des individus

Ces outils fournissent des stéréotypes, des modèles faciles à comprendre et à employer. Le stéréotype est nécessaire. Il décomplexifie la compréhension de l’être humain en associant à certains groupes de personnes certaines caractéristiques stables. Cela fait gagner du temps et soulage l’esprit

Toutefois, ne se fier qu’à cela serait une erreur. En effet, les modèles fournissent des clefs de compréhension globales en s’appuyant sur des statistiques de groupe. Mais en tant que leader, vous devez rester vigilant à ne pas catégoriser ou stigmatiser les individus. Ces outils doivent vous aider à comprendre vos collaborateurs mais n’ayez pas une vision réductrice des personnes.

Si vous rencontrez le besoin de mieux comprendre l’un de vos collaborateurs ou votre équipe, faites vous accompagner par des professionnels et soyez à l’écoute. N’oubliez pas que tout comportement répond à un besoin.

Gary-Alban MARAVILHA
Cofondateur de GMK Conseil

Source : L’ennéagramme, les 9 types de personnalité. René DE LASSUS.

Gary-Alban MARAVILHA

Il est 1 commentaire

Add yours