Pour une entreprise bien gérée, un contrôle interne de qualité


Pour une entreprise bien gérée, un contrôle interne de qualité

La réussite d’une entreprise passe par le développement continu de son activité. Toutefois, il est souvent facile de mettre l’accent uniquement sur le côté économique. Cependant, on en oublie de mettre en place une vraie stratégie de contrôle interne. Or, avoir un système de contrôle interne efficace est peut-être ce qui sauvera votre entreprise de la banqueroute !

1. Qu’est-ce que le contrôle interne ?

Le contrôle interne se définit comme étant un ensemble de procédures, moyens et actions pouvant être ajustés à la taille et à l’activité de l’entreprises visant à :

  • Garantir la maîtrise des activités.
  • Fluidifier les opérations effectuées au sein de la structure.
  • Permettre une utilisation optimale des ressources.
  • Assurer une maîtrise des risques.

Ce n’est pas une activité spécifique aux entreprises du CAC 40 ou aux grandes multinationales. En effet, que ce soit le processus de souscription au sein d’une compagnie d’assurance ou le schéma d’achat de pots de peinture dans une petite entreprise spécialisée dans le bâtiment ; une absence de contrôle interne risque, a minima, d’occasionner des pertes financières. Pourtant, si ce manque s’étend à l’ensemble des processus opérationnels de votre entreprise, c’est sa pérennité même qui, à terme, risque d’être remise en cause.

2. Quels sont les acteurs du contrôle interne au sein d’une entreprise ?

Le contrôle interne doit être une priorité et concerner toutes les personnes œuvrant au sein de l’entreprise. Ainsi, les dirigeants, en qualité de décisionnaires de la stratégie, ne doivent pas uniquement imaginer que seul le développement économique assurera la continuité de l’entreprise.

Ainsi, en tant que dirigeant vous devez :

  • Mettre en avant la nécessité de l’existence de contrôle.
  • Garantir la surveillance du dispositif de contrôle.
  • Permettre que le dispositif de contrôle soit le plus en adéquation possible avec l’activité de l’entreprise.

C’est pourquoi, pour assurer la bonne gestion de l’entreprise et ses composantes, il est nécessaire de vérifier que les opérations soient réalisées conformément à vos attentes, et de facto, garantir l’atteinte de vos objectifs.

En outre, les salariés sont la pierre-angulaire d’un contrôle interne de qualité. En effet, ils sont au plus près des opérations. Par conséquent, ils sont à même d’offrir une vision claire des risques encourus par l’entreprise mais également d’offrir des solutions pour réduire ces risques.

Leur rôle dans le dispositif de contrôle interne est le suivant :

  • Élaborer le dispositif de contrôle interne.
  • Appliquer les contrôles mis en place.
  • Revoir de manière régulière le système de contrôle interne pour le mettre à jour si nécessaire.

L’objectif final n’est pas le contrôle en soi mais plutôt de garantir la mise en œuvre des conditions rendant possible l’atteinte de performance optimale. En effet, sans gestion claire et correcte d’une entreprise, celle-ci court à sa perte.

3. Comment mettre en place un dispositif efficace ?

La première étape de la mise en place d’un dispositif de contrôle interne est celle qui paraît à la fois la plus évidente mais également la plus compliquée : la connaissance complète de tous les procédés permettant à l’entreprise de pouvoir fonctionner correctement.

Si on ne comprend pas la manière dont marche sa propre institution, comment assurer sa bonne mise en marche ? Comment garantir que tout est mis en place afin de la protéger de tous dangers éventuels ?

A partir du moment où ce principe est compris, le dispositif de contrôle interne se constitue en 5 étapes :

  • Identification des risques liés à l’entreprise.
  • Définition des responsabilités de chacun.
  • Création des processus en lien avec les rôles de chacun.
  • Diffusion de ces processus au sein de l’entreprise.
  • Modélisation des contrôles visant à couvrir ces risques.

Enfin, il sera nécessaire d’évaluer de manière régulière les procédures mises en place et de mettre en place une veille d’analyse des risques.

Yves-Henry MARSAN
Cofondateur de GMK Conseil

Yves-Henry MARSAN

Il est 1 commentaire

Add yours